Histoire

Créée en 1966 , la société P.C.B. met au point et développe son propre système de précontrainte par post tension, basé sur un procédé dit par câbles à bosses.

tl_files/Baudin_Chateauneuf/Contenus Articles/cables bosse.JPG

Les câbles monotorons sont fabriqués dans les ateliers de BAUDIN CHATEAUNEUF. Mis à longueur et munis d'une gaine, ils sont mis en place dans le coffrage de la structure avant bétonnage. Chaque extrémité du câble est munie de 2 bosses réalisées par flambement des fils périphériques puis blocage dans une résine.
La 1ère bosse sert d'appui pour la mise en tension à l'aide d'un vérin annulaire et la 2ème bosse sert à maintenir le câble tendu en intercalant une cale fourche d'épaisseur appropriée entre l'ancrage noyé dans la structure béton et la 2ème bosse.

La construction du 1er ouvrage utilisant le procédé par câbles à bosses PCB a lieu en 1967, et deux ans plus tard, le procédé reçoit l'agrément du SETRA.
A partir de 1975, ce système est rapidement remplacé par les procédés de précontrainte CCL à câbles multitorons, offrant plus de souplesse à la mise en oeuvre.
Depuis 2007, PCB utilise le procédé CCL-X bénéficiant d'un Agrément Technique Européen.


Outre son métier originel la précontrainte, PCB a su au fil des ans diversifier ses activités, et les faire évoluer.


tl_files/Baudin_Chateauneuf/Contenus Articles/pont1.jpgAinsi, de 1974 jusqu'au début des années 90, PCB installe des joints de chaussée CIPEC, et en 1994 crée un partenariat avec FIP Industriale fabriquant italien de joints bénéficiant d'avis techniques du SETRA.


Depuis le début des années 80, PCB réalise des déplacements d'ouvrage grâce à son matériel de vérins à câbles de précontrainte reconverti à cet usage, et au large parc matériel hydraulique de BAUDIN CHATEAUNEUF.



D
ès 1975 PCB commercialise également des  appareils d'appui pour les ouvrages d'art.


Cable Offshore.jpg
Bureau d'Etudes de Génie Civil pendant plus de 20 ans,  PCB pilote désormais les affaires de câbles monotorons TMC pour le compte de BAUDIN CHATEAUNEUF dans des domaines aussi variés que les ouvrages d'art, les câbles de mouillage offshore ou bien le haubannage de mâts de télécommunication ou d'éolienne.